Libérez la parole de la fête libre

On va pas se le cacher, nos sonos marchent quand même bien mieux que celles des syndicalistes…

On a plus d’enceintes, qui sont plus grosses, et qui portent plus loin. Alors bien sûr pour l’usage qu’on en a habituellement c’est parfait, y’a plein de basses, ça remue les boyaux et le niveau élevé permet aux participant.es de ne faire qu’un tout avec la musique.

Mais dans notre cas précis, celui des manifs, ça claque aussi ! On branche un micro dans la mixette et on peut y dire tout ce qu’on veut, genre des slogans simples “Nous sommes libres”, “A bas la répression d’Etat”, que vous pouvez caler un peu partout pendant la manif. Tu peux même les répéter plusieurs fois pour que tout le monde chante avec toi.

Après quand t’as bien chauffé la populace et qu’illes sont bien réceptifs aux messages, tu peux t’attaquer à un grand discours. On a pas tous.tes les armes pour cet exercice : il faut savoir écrire, il faut pouvoir parler intelligiblement, et puis faut quand même passer le cap de s’exprimer devant une foule !

Parlez en entre vous, souvent certaines personnes se sentent plus à l’aise au micro que d’autres. Et puis même si tu n’as pas la diction des plus grands orateur.ices on s’en fout, l’essentiel est que le message soit entendu.Pour l’écriture, le comité de soutien Maskarade national transmet chaque semaine un discours unitaire écrit pour l’occasion.

Si vous ne l’avez pas eu, vous pouvez le demander à maskarade[at]riseup[.]net

Utilisons nos savoirs faire et tout ce beau matériel à disposition pour qu’ils entendent notre colère aussi fort que notre musique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *